Samira Meraï et vol de rein

Samira Meraï

Samira Meraï réagit aux allégations de vol de rein

La ministre de la Santé, Samira Meraï, a réagi à une vidéo publiée par Hachemi Hamdi, dans laquelle un jeune homme affirme qu’on a volé le rein qu’il comptait donner à sa mère pour transplantation. Dans cette vidéo, le dirigeant de Tayyar Al Mahabba affirme que deux séances d’audition seront organisées au Parlement afin de questionner les ministres de la Santé et de la Justice sur cette affaire.

Mme Meraï a affirmé, dans une déclaration à Shems FM ce mardi 2 mai 2017, qu’il s’agit de fausses allégations portant atteinte à l’image de la Tunisie. Elle a expliqué que ce que raconte le jeune homme n’est pas possible car les deux opérations, l’ablation du greffon et la greffe se font en simultané.

La ministre a martelé que la greffe d’organes est un secteur organisé, avec un passage obligatoire par le public malgré les compétences qui existent dans le privé. Elle a précisé que la Tunisie a passé plusieurs conventions, pour la greffe de reins entre membres d’une même famille, avec des pays africains car cette opération revient en Tunisie beaucoup moins cher qu’en Europe.